Logo Cadrexport
Cadrexport > Le triple A pour le marché de l’emploi est-il pour bientôt ?

Inscription
"express"

Vos rubriques

Retrouvez
nous sur :

Retrouvez-nous sur Facebook !
Retrouvez-nous sur Twitter !
Retrouvez-nous sur Viadeo !
Retrouvez-nous sur LinkedIn !

Le triple A pour le marché de l’emploi est-il pour bientôt ?

 | Imprimer | Envoyer cet article Partager |


Edito C'est une (bonne) question inspirée par le dernier rapport de l'OIT (Organisation internationale du travail). Publié fin octobre, « Le travail dans le monde en 2011 » cite « trois raisons » pour lesquelles le ralentissement économique en cours pourrait avoir des répercussions particulièrement graves sur la situation de l’emploi : « Premièrement, par rapport au début de la crise, les entreprises sont dorénavant en position de faiblesse pour conserver leur personnel ; deuxièmement, alors que la pression augmente pour adopter des mesures d’austérité budgétaire, les gouvernements sont moins enclins à maintenir ou adopter de nouveaux programmes de soutien à l’emploi et au revenu ; et, troisièmement, les pays sont livrés à eux-mêmes pour agir, faute d’une véritable coordination politique internationale ».

Le rapport plaide en faveur du « maintien et, dans certains cas, du renforcement, des programmes axés sur l’emploi, avertissant que les efforts déployés pour réduire la dette publique et les déficits ont souvent touché de manière disproportionnée le marché du travail et les mesures sociales »

Pour L'OIT, l'emploi est le moteur clé de la reprise. « L'emploi est considéré comme secondaire par rapport aux objectifs financiers. La plupart des pays se sont maintenant dotés de plans de consolidation budgétaire mais les politiques de l'emploi sont souvent regardées à travers le prisme budgétaire ».

Analyse d'autant plus intéressante que l'on sait que certains pays d'Europe trouvent des solutions efficaces pour lutter à la fois contre la crise et contre le chômage.

En Autriche par exemple, où « Le marché du travail 2009 » a été la réponse gouvernementale à la crise. Il s'agit d'une réforme faite de chômage partiel, de retraite partielle et de congé de formation. Le gouvernement a été suivi par les entreprises et aujourd'hui, le chômage est à 4,4% et la croissance est revenue à presque 3%.

Aux Pays-Bas qui affichent le taux de chômage le plus bas de toute l'Union européenne  : 4,2% au dernier pointage Eurostat. Ce pays est devenu  le champion toute catégorie des emplois à temps partiel et de la multiplicité des réformes structurelles (sur les retraites, l'accompagnement vers l'emploi des chômeurs longue durée, de l'indemnisation du chômage…). Réformes qui ont permis d'intégrer dans l'emploi les uns (jeunes et chômeurs longue durée) et d'y maintenir les autres (femmes et seniors).

En Allemagne qui a connu malgré la crise de la dette, une spectaculaire baisse du taux de chômage. Il a baissé entre 2009 et 2011 pour atteindre son niveau le plus bas depuis 1992 … Il est aujourd'hui stable. Là encore, le gouvernement allemand a massivement soutenu les dispositifs de chômage partiel (ce dont plus de 1,2 million de salariés ont bénéficié) ainsi que les formations par apprentissage (plus de 2 millions de jeunes, soit trois fois plus qu'en France, en ont bénéficié).

Il serait donc dommage de faire du chômage une fatalité ...

Deux fois dommage si le manque de soutien à l'emploi retarde la reprise ...

Trois fois dommage si le retard pris par la reprise débouche sur de graves agitations sociales …


L'Equipe de Rédaction





 | Imprimer | Envoyer cet article Partager |

Chronique recherche d'emploi

« Bien joué Callaghan ! »
Des candidats à l’emploi à l’international nous font part de leurs recherches, de leurs faux-pas et des embûches qu’ils rencontrent. En voici un extrait que nous diffusons anonymement
Lire la suite

La rubrique des experts

Décrochage de la France par rapport à l’Allemagne : deux facteurs méconnus, par Benjamin Pelletier
Mise à jour du 30 avril 2014 de cet article de janvier 2012 – Le graphique ci-dessous s’arrêtait à 2011 : je viens d’ajouter (...) Lire la suite
Rémunération, impôts, retraite, protection sociale...
Jaques-Olivier Meyer répond aux préoccupations des futurs expatriés Voir les réponses.
S'orienter, choisir, postuler, passer un entretien...
Christophe Belud répond aux questions des candidats Voir les réponses.
Poser une question via Facebook Viadeo LinkedIn

12404 offres depuis 1 mois