Logo Cadrexport
Cadrexport > Actualité export > Volontariat International en Entreprise > Les informations pratiques > Les 10 bonnes raisons pour une entreprise de faire appel à un VIE

Inscription
"express"

Retrouvez
nous sur :

Retrouvez-nous sur Facebook !
Retrouvez-nous sur Twitter !
Retrouvez-nous sur Viadeo !
Retrouvez-nous sur LinkedIn !

Les 10 bonnes raisons pour une entreprise de faire appel à un VIE

 | Imprimer | Envoyer cet article Partager |



Le V.I.E apporte une solution concrète à l'accompagnement du développement international des entreprises:

1. les entreprises ont à leur disposition un jeune motivé et qualifié pour les aider à aller à l'international;

2. les entreprises peuvent optimiser leur budget «ressources humaines» à l'export en ayant une ressource flexible et attractive financièrement, notamment parce qu'elle n'est pas comptabilisée dans leur effectif;

3. les entreprises laissent le soin à Ubifrance d'assurer la gestion administrative et financière du jeune;

4. les entreprises peuvent être rassurées sur la prise en charge du jeune en cas d'accident: sous statut public, le jeune est placé sous la tutelle de l'ambassade de France dans son pays d'affectation et dispose d'une protection sociale complète;

5. les entreprises peuvent trouver un jeune parfaitement adapté à leurs besoins, qui sera à pied d'oeuvre en moins de deux mois, laps de temps moyen entre le dépôt du dossier chez Ubifrance et l'affectation dans l'entreprise;

6. les entreprises peuvent bénéficier des services du jeune même si elles n'ont pas de filiales à l'étranger. Ubifrance rercherche une solution adaptée: parrainage par des Conseillers du commerce extérieur de la France, VIE à temps partagé, hébergement dans un grand groupe français, une mission économique à l'étranger ou une antenne de chambre de commerce et d'industrie, etc. ;

7. les entreprises peuvent recourir à un jeune pour tout métier dans l'entreprise pourvu que cela concerne l'international ;

8. les entreprises peuvent former et disposer du jeune en France (séjour en France jusqu'à 165 jours par an) pour mieux organiser le suivi opérationnel de la mission;

9. les PME (moins de 250 salariés) peuvent bénéficier du nouveau crédit d'impôt export (40 000 f: ou 80000 f:) sur leurs dépenses de prospection commerciale en dehors de l'espace économique européen si elles recrutent un jeune volontaire;

10. les entreprises peuvent, grâce au VIE, recruter, sans prendre de risque, leurs futurs salariés pour leur développement durable à l' export. Elles testent sur le terrain un jeune sans obligation de le recruter.

(Source : Les conseillers du Commerce Extérieur France)







 | Imprimer | Envoyer cet article Partager |

Edito

La crise sur le gâteau ?
L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) titre une étude diffusée le 23 octobre 2013 : « France : moins d’austérité, plus de croissance ». Nous sommes réjouis par le gâteau qui s’offre à nos yeux... jusqu’au chapitre « Marché du travail » où toute forme d’optimisme disparaît telle une chantilly en plein soleil !
Lire la suite

La rubrique des experts

"Working with the French – feedback from the field", par Benjamin Pelletier
I was recently invited to be a speaker at Paris Développement, economic development agency financed by Paris City Hall, and a large number of (...) Lire la suite
Rémunération, impôts, retraite, protection sociale...
Jaques-Olivier Meyer répond aux préoccupations des futurs expatriés Voir les réponses.
S'orienter, choisir, postuler, passer un entretien...
Christophe Belud répond aux questions des candidats Voir les réponses.
Poser une question via Facebook Viadeo LinkedIn

1877 offres depuis 1 mois